FANDOM


[table des matières ]

“L'analyse numérique est l'analyse de données qualitatives et quantitatives de votre entreprise et de la concurrence afin de conduire une amélioration continue de l'expérience en ligne pour vos clients et clients potentiels et qui mènent à la réalisation de vos objectifs d'affaires souhaités (à la fois en ligne et hors ligne). Avec les bonnes compétences, les bons processus et les technologies adéquates, vous pouvez découvrir les informations essentielles sur la façon dont vous vous engagez avec vos clients, l'efficacité de vos engagements et vous donner les données sur lesquelles prendre des mesures pour améliorer les résultats d'affaires de votre entreprise”.

Avinash Kaushik - Google digital evangelist

Digital Analytics Fundamentals - The importance of digital analytics

Digital Analytics Fundamentals - The importance of digital analytics

L'importance du Web analytique (Justin Cutroni - Google)

DéfinitionModifier

Selon la définition, le mot « web analytique » désigne l’activité qui consiste à analyser l’audience et les comportements de visites sur un site web. Elle peut également être définie comme l’art d’utiliser les données des outils de web analyse au service de la performance d’un site web[1].

Le Web analytique permet de mesurer, de collecter, d’analyser et de rapporter des données recueillies sur le Web. Il permet aussi de déchiffrer et de comprendre ces données afin de maximiser les résultats voulus dans l’utilisation d’un site numérique. Le Web analytique est devenu un important outil pour les recherches marketing. Celui-ci permet d’évaluer l’efficacité et l’efficience d’une page Web, ce qui permet d’y apporter des changements afin de l’améliorer.

Cependant aujourd’hui, la multiplicité des périphériques utilisés par les prospects / clients (ordinateurs, téléphones, tablettes etc.), le nombre croissant de canaux de communication online (liens sponsorisés, emailing, référencement naturel etc.) et l’explosion des supports online (sites Web, sites mobiles, applications etc.) à utiliser en complémentarité des supports offline (presse écrite, TV, radio etc.) compliquent la communication, le marketing et la commercialisation des produits / services d’un annonceur.

L’analytique permet aussi de mesurer des campagnes promotionnelles en ligne. Les annonceurs ont compris que leur présence Web, devenue cruciale dans la communication & la commercialisation de leurs produits / services, ne vivait pas grâce à l’acquisition de trafic mais grâce à sa monétisation et donc aux visiteurs que les annonceurs via leur présence Web réussissent  à convertir en client, en inscrit, ou encore en internaute engagé. Pour y arriver, il importe de recueillir les données quantitatives et qualitatives sur la présence en ligne d’une organisation incluant son site Internet et sa version mobile, sa communauté de réseaux sociaux et toutes autres mentions en ligne que ce soit dans des blogues, forums ou par le biais de médias traditionnelles. L’analytique comprend donc un volet de veille très important.

Il existe des logiciels informatiques qui facilitent cette analyse. Ces instruments calculent les données reliées à la circulation sur un site Web. Ils rapportent les chiffres provenant des visites, ou visiteurs, les pages que ceux-ci ont visitées, l’endroit où leur curseur s’est déplacé. De plus, ils enregistrent le temps passé sur ces pages et le temps pendant lequel le curseur s’est déplacé de tel à tel endroit. Ces données sont ensuite analysées par ces logiciels. Ceci permet aux compagnies de voir, d’analyser et de comprendre l’impact d’une campagne marketing, traditionnelle ou virtuelle, en mesurant le trafic sur sa page Web. « L'analytique est donc un sous-ensemble de ce qui est connu sous l'appellation business intelligence qui regroupe les technologies et processus faisant appel aux statistiques pour comprendre, analyser et optimiser la performance d'affaires.[2] » Les campagnes traditionnelles de publicité peuvent aussi être évaluées en calculant les « hits » sur des pages spécifiques reliés à la campagne traditionnelle et durant la période que celle-ci est publiée.

Web analytics ou Digital analytics ?

Début 2012, la  Web Analytics Association qui regroupe les principaux acteurs de la discipline a changé de nom pour devenir la Digital Analytics Association. Web ou Digital, le changement de mot peut sembler anodin, mais il est de taille. Il est important de comprendre l’évolution logique de cette discipline dont le but consiste à aider les organisations à surmonter les challenges de la collecte des données, de leur exploration et analyse, des actions à en déduire et de l’application de ces actions. L’évolution d’internet oblige aujourd’hui à dépasser le seul site web. Il est nécessaire de prendre en compte les nouveaux comportements liés au mobile et au web social. De plus, le lien entre les actions online et offline est toujours plus grand et la compréhension des comportements de décisions et d’achat doit dépasser les seuls supports du web. Les web analytics doivent être élargis à l’analyse digitale dans son ensemble qui sera elle-même intégré dans des outils plus larges de business intelligence qui regroupent toutes les datas disponibles pour une entreprise.

Web

Gestion de la masse d’information

Auparavant, on analysait le comportement d’un client dans un magasin (ex. épicerie) afin de voir ce qui le ferait rester plus longtemps, acheter plus et plus souvent. L'analytique web est l’approche moderne (électronique) du comportement du consommateur. On analyse ses moindres gestes dans l’environnement virtuel, contrairement à l’ancienne approche où l’accès à l’information était relativement complexe (ex. sondage, analyse visuelle des comportements). Au niveau du web, notre accès à l'information est quasi infini. En fait, nous avons accès à un éventail tellement large d’information que nous pouvons nous y perdre rapidement. L’utilisation d’outil d’aide à l’analytique web devient donc primordiale afin d’atteindre un bon niveau d’efficacité. L’objectif est d’utiliser des outils d'analyse qui permettent de capter l’information et de l’analyser afin d'aider les entreprises à prendre des décisions. Par l’entremise de l’analytique web, l’entreprise aura accès à une importante somme d’informations structurées qui permettra de mieux aligner la stratégie web du client en fonction de ses objectifs et de la réalité du comportement des consommateurs sur le site. L’analytique web permet donc d’aller chercher un ROI plus élevé sur notre site web en permettant de l’améliorer, en réponse aux conclusions de l’analyse de l’information reçue (Kaushik P.2)

Les objectifs d’un site Internet doivent être clairement définis par l’organisation avant sa mise en ligne. Elle doit se demander à qui son site Internet s’adresse afin d’offrir un contenu qui rejoindra ses objectifs d’affaires. 

Le Web analytics est une discipline transversale utile dans les 3 grands cycles de l’e-marketing:

Discipline transversale

Discipline transversale


















Évolution du Web AnalyticsModifier

Evolution-web-analytics

On remarque que le marché a évolué modérément jusqu’en mars 2005. A cette date, Google a fait son entrée et a donné le rythme en rachetant Urchin software en mars 2005 et en lançant Google Analytics en novembre 2005, soit seulement 8 mois plus tard. La seule notoriété de la marque Google constitue un avantage important pour l’adoption de leur solution Google Analytics qui est de plus gratuite et dont les fonctionnalités évoluent très rapidement. Une vague importante de rachat a débuté avec le rachat d’Omniture par Adobe en septembre 2009. Le marché s’est ensuite concentré avec le rachat de Coremetrics et Unica par IBM.

Google, en sortant sa version premium, peut étendre dorénavant ses parts de marché sur la cible professionnelle. 

Les prochaines grandes tendances du Web analytics

Après être passé du Web Analytics au Digital analytics, Google introduit la notion d’Universal Analytics, la mesure qui tend à devenir réellement User Centric, plutôt que Site centric ou encore mobile centric Les synergies entre le digital analytics et la Business Intelligence tendent à être renforcées pour avoir une continuité offline / online toujours dans la volonté d’avoir une mesure user centric. Les éditeurs de solutions vont sortir des produits qui ne vont plus simplement mesurer, afficher et permettre d’analyser mais, également, d'optimiser intelligemment et semi-automatiquement les sites web grâce aux données. 





















Suivi et collecte de données Modifier

How Google Analytics works

How Google Analytics works

Comment Google Analytics fonctionne

Afin de recueillir des informations sur les utilisateurs qui naviguent sur un site Web, plusieurs technologies de marqueurs ont été développées. La plus répandue, généralement JavaScript, permet d’ajouter un extrait de code (tracking code) (page tag) sur chacune des pages du site. Ce marqueur, exécuté au chargement de la page, récolte alors les renseignements de la visite en cours et les envoie à un serveur qui stocke l’information dans une base de données Ce code doit cependant être judicieusement configuré pour tenir compte des liens particuliers qui permettront d’extraire des résultats cohérents.

De plus, il est possible d’analyser les transactions réalisées entre le serveur Web et l’ordinateur de l’internaute à partir des fichiers journaux (logs). Aussi, les cookies et les third party cookies sont de petits fichiers texte d’identification qui permettent à un site Internet d’identifier les visiteurs et de générer des statistiques sur l’utilisation des ressources de ce site.

De façon détaillée :

Les quatre composantes du système de Google Analytics

La plate-forme Google Analytics est divisée en quatre grandes parties : collecte, configuration, traitement et création de rapports.

·         Collecte : pour collecter des données, vous devez ajouter le code de suivi Google Analytics à votre site, application mobile ou tout autre environnement numérique pour lequel vous souhaitez obtenir des données. Par exemple, vous utiliserez un code de suivi JavaScript pour collecter les données d'un site Web, mais un kit de développement logiciel (SDK) pour recueillir celles d'une application mobile. Chaque fois que le code de suivi est déclenché par le comportement d'un utilisateur, par exemple si ce dernier charge une page de site Web ou un écran d'application, Google Analytics enregistre cette activité. Le code de suivi collecte d'abord les informations relatives à chaque activité, comme le titre de la page vue. Les données sont ensuite regroupées dans un "appel", puis envoyées aux serveurs de Google pour l'étape suivante : le traitement des données.

·         Configuration et traitement : lors du traitement des données, Google Analytics transforme les données brutes collectées à l'aide des paramètres de votre compte Google Analytics (Configuration). Par exemple, vous pouvez configurer un filtre indiquant à Google Analytics de supprimer toutes les données qui proviennent de vos propres employés. Ainsi, pendant le traitement, Google Analytics filtrera tous les appels générés par vos employés, et ces données ne seront pas utilisées dans vos rapports.
Vous pouvez aussi importer directement dans vos rapports des données provenant d'autres produits Google, comme AdWords, AdSense et les outils Google pour les webmasters. Il est aussi possible d'importer des données depuis des sources n'appartenant pas à Google, telles que vos propres données internes. Au cours de la phase de traitement, toutes les sources de données sont fusionnées pour créer les rapports qui apparaîtront dans votre compte. Notez qu'une fois les données traitées, elles ne peuvent plus être modifiées. Si vous définissez un filtre pour exclure les données générées par vos employés, elles seront définitivement supprimées de vos rapports et ne pourront pas être récupérées par la suite.

·         Création de rapports : une fois le traitement terminé, vous pouvez accéder à vos données et les analyser via l'interface utilisateur, qui contient des outils de création de rapports et de visualisation des données faciles à utiliser. Vous pouvez également accéder à vos données à l'aide de l'API principale de création de rapports de Google Analytics. Grâce à l'API, vous pouvez créer vos outils de création de rapports ou extraire directement vos données dans des outils tiers de création de rapports.

Les principales données d'analyse

De nombreuses données (dimensions et métriques) sont disponibles dans les outils d'analyse. En prenant l'exemple de Google Analytics, voici les principales généralement reconnues:

Visites (Visits)

Le nombre de visiteurs est le nombre de visiteurs qui ont visité votre site au cours des derniers 30 jours. C’est aussi simple que ça.   Le nombre de visiteurs est mon nombre préféré. C’est lui qui m’indique si mon nombre de visiteurs augmente ou diminue.  À partir de http://google.com/analytics, vous pourrez consulter ce nombre pour n’importe quelle période (heure, jour, mois, année). Vous pourrez aussi consulter, entres autres, les statistiques suivantes par rapport à vos visiteurs : Synthèse géographique, Visiteurs uniques, Système d’exploitation, Moteurs de recherche, Mots-clefs, etc, etc… 

Pages vues (Page views)

Le nombre de pages vues est le nombre de pages que vos visiteurs ont consulté lors de leurs visites. Dans ma première image, mes 9,067 visiteurs ont consulté 16,951 pages de mon site. Chaque article et chaque page de votre site WordPress constitue une page. Si vous avez 25 articles, vous avez au moins 25 pages indexées dans Google. Le but dans Google est d’avoir beaucoup de pages avec du contenu original. Je consulte régulièrement au dessus de 25 comptes Analytics et je vois comment le nombre de visiteurs est lié au nombre de pages avec du contenu original. Si vous copiez du texte d’un autre site ou écrivez la même chose que 100 autres pages, Google le sait et ne considérera pas votre contenu comme étant original!

Pages par visite (Pages/Visit)

Le nombre de pages vues est le nombre de pages que vos visiteurs ont consulté lors de leurs visites. Dans ma première image, mes 9,067 visiteurs ont consulté 16,951 pages de mon site. Chaque article et chaque page de votre site WordPress constitue une page. Si vous avez 25 articles, vous avez au moins 25 pages indexées dans Google. Le but dans Google est d’avoir beaucoup de pages avec du contenu original. Je consulte régulièrement au dessus de 25 comptes Analytics et je vois comment le nombre de visiteurs est lié au nombre de pages avec du contenu original. Si vous copiez du texte d’un autre site ou écrivez la même chose que 100 autres pages, Google le sait et ne considérera pas votre contenu comme étant original!

Taux de rebond (Bounce Rate)

Le taux de rebond est le pourcentage de visiteurs qui n’ont cliqué nul part sur votre site. C’est-à-dire qu’ils ont soit lu votre article ou ont quitté immédiatement votre site. Que le visiteur passe 3 minutes à lire votre article ou quitte immédiatement après 1 seconde, sa visite sera compilée dans le taux de rebond puisqu’il n’a pas cliqué ailleurs sur le site pour continuer la navigation. Vous voulez que ce chiffre soit aussi bas que possible. Je remarque toutefois que le taux de rebond est lié au nombre de visites. J’avais auparavant un taux de rebond très bas mais plus mon nombre de visiteurs augmente, plus mon taux de rebond augmente.

Temps moyen passé sur le site (Average time on site)

Google calcule la moyenne de temps passé par tous vos visiteurs dans une période de 30 jours. C’est habituellement entre 2-4 minutes. Vous voulez évidemment que les visiteurs passent beaucoup de temps sur votre site.

Nouvelles visites (New visits)

Google cumule le nombre de nouveaux visiteurs à votre site et vous les affiche en pourcentage. Vous voulez que ce chiffre soit aussi bas que possible. Pourquoi? Parce que ceci indique si vous avez des fans qui visitent souvent votre site. Plus le chiffre est bas, plus votre taux de fidélité sera élevé.

Les rapports d'audienceModifier

Digital Analytics Fundamentals - Audience reports

Digital Analytics Fundamentals - Audience reports

Digital Analytics Fundamentals - Rapports d'audience

Utilisateurs actifs

Effectuez le suivi des utilisateurs actifs pour 1, 7, 14 et 30 jours, afin de connaître leur niveau d'enthousiasme pour votre site ou application.

Données démographiques (âge et sexe)

Si vous connaissez la composition de votre audience (âge et sexe), vous serez plus à même d'adapter précisément le contenu de votre site (images, langue, technologie employée) et vos annonces (contenu, emplacement des créations) à cette dernière. 

Centres d'intérêt (catégories d'affinité, segments sur le marché et autres catégories)

Les informations relatives aux centres d'intérêt vous donnent le contexte nécessaire pour étendre votre couverture publicitaire à des marchés connexes (catégories d'affinité). Elles vous permettent aussi de cibler les utilisateurs les plus susceptibles de s'intéresser à votre contenu ou d'acheter vos produits (segments sur le marché, autres catégories).

Langue et situation géographique

Vous avez créé différentes versions de vos annonces, en différentes langues, et vous utilisez la fonctionnalité de ciblage linguistique. Il vous est donc important de connaître le trafic généré par ces différentes versions de vos annonces, mais il vous est tout aussi important de pouvoir obtenir des données sur le trafic généré en dehors de ces cibles. Peut-être faites-vous de la publicité en français et en espagnol, mais les données indiquent que vous enregistrez également un grand nombre de conversions de la part d'internautes qui parlent l'anglais et l'italien. Dans ce cas, il pourrait s'avérer judicieux de traduire vos annonces dans ces deux dernières langues afin d'adresser votre message directement à ces marchés spécifiques, susceptibles de générer des bénéfices.

Vos annonces ciblent des zones géographiques précises. Vous souhaitez donc connaître la proportion des utilisateurs provenant de ces régions, mais également celle des personnes situées dans d'autres zones géographiques, qui affichent un intérêt naturel pour vos produits.

Comportement (utilisateurs nouveaux par rapport à connus, fréquence et récence, intérêt et interaction)

Mesurez la "force d'attraction" de votre site et dans quelle mesure vous encouragez les nouveaux utilisateurs à le consulter de nouveau. Analysez l'impact de ces nouveaux visiteurs sur votre chiffre d'affaires en le comparant aux revenus générés par les visiteurs connus. Vous pouvez ainsi découvrir, par exemple, que 30 % des visiteurs connus génèrent 45 % de l'ensemble des transactions.

Technologie (navigateur et système d'exploitation, réseau)

Les utilisateurs accèdent à votre contenu et le consomment par le biais de différentes technologies. Le fait de les identifier vous permet d'optimiser les versions existantes et de planifier les mises en œuvre à venir. Par exemple, vous devez vous assurer que votre site fonctionne correctement dans les navigateurs actuels, mais il vous est également important de pouvoir analyser les tendances d'utilisation des applications et des navigateurs pour mobile, afin de planifier votre développement en conséquence.

Mobile (appareils)

Les internautes sont de plus en plus nombreux à utiliser des appareils mobiles. C'est pourquoi il est important de savoir avec quels appareils ils se connectent, quels modes de saisie ils utilisent pour interagir avec votre contenu et sur quelles tailles d'écran ils le consultent, afin de pouvoir adapter la version actuelle de votre contenu et prévoir les futures versions en conséquence.

Personnalisé (variables personnalisées, définies par l'utilisateur)

Vous pouvez utiliser des variables personnalisées pour étendre la portée de vos segments. Les variables personnalisées définies au niveau de l'utilisateur vous permettent d'analyser le comportement global des utilisateurs de votre site sur une plage de dates donnée, plutôt que leurs différentes interactions avec votre site à chaque session.

Analyse comparative

Les analyses comparatives vous permettent de comparer vos données aux données cumulées provenant d'entreprises du même secteur qui acceptent de les partager. Ces analyses vous offrent un contexte très utile qui vous permet de définir des objectifs significatifs, d'obtenir des informations sur les tendances de votre secteur et de vous situer par rapport à vos concurrents. 

Flux d'utilisateurs

Les flux d'utilisateurs correspondent à une représentation graphique des chemins empruntés par les utilisateurs de votre site à partir de la source jusqu'à la page où ils ont quitté le site, en passant par toutes les pages consultées.  

Les rapports en temps réel

Les rapports "Temps réel" permettent de surveiller l'activité sur votre site ou dans votre application au moment où elle a lieu. Ces rapports sont mis à jour en permanence. Chaque appel est signalé quelques secondes après avoir eu lieu. Par exemple, vous pouvez voir le nombre de personnes se trouvant sur votre site en temps réel, les événements ou les pages avec lesquels elles interagissent, et les conversions par objectif qui se sont produites.

Les rapports "Temps réel" vous permettent de suivre les effets de vos nouvelles campagnes et de vos modifications de site sur votre trafic, de façon immédiate et continue. Vous trouverez ci-dessous quelques suggestions d'utilisation de ces rapports :


  • suivre si les internautes consultent le contenu nouveau et modifié de votre site</li>
  • comprendre l'utilisation de votre application mobile grâce au suivi des événements</li>
  • observer si une promotion sur une journée génère du trafic vers votre site ou votre application, et identifier les pages consultées par ces internautes</li>
  • constater les effets immédiats, sur le trafic, d'un tweet ou d'un message publié sur un blog ou un réseau social</li>
  • vérifier si le code de suivi fonctionne sur votre site ou dans votre application</li>
  • surveiller les objectifs réalisés lorsque vous testez des modifications apportées à votre site.</li>
  • Les alertes personnalisées</li>
  • Les critères ci-dessus mentionnés permettent de faire une analyse régressive des données : on extrait les données, et par la suite on les analyse. L’analytique web permet aussi une approche plus directe qui consiste à établir des balises précises qui généreront des alertes [v] vous indiquant qu’une balise (ex. : nombre d’usagers en même temps sur le site excédant 5 000 personnes) a été atteinte ou dépassée. Bien que le type d’alertes soit pratiquement illimité en fonction des besoins de chaque entreprise, on peut mettre en place des alertes comme :

    Une baisse d’achalandage de plus de XX %

    Un taux de rebond excédant XX % de notre moyenne habituelle

    Un temps de visite réduit de plus de XX secondes

    L'avantage que l’alerte vous offre est d’être avisé de façon directe lors de certains événements prédéterminés ou lorsque certaines balises sont franchies[vi]. On peut voir les alertes comme le « check engine » sur un véhicule. Une « lumière » s’allume lorsqu’une défaillance est identifiée.

    </li>

  • Des alertes Web automatiques sont générées chaque fois que Google Analytics détecte une modification importante au niveau des statistiques d'utilisation ou de trafic.

    </li>

  • Des alertes AdWords automatiques sont générées chaque fois que Google Analytics détecte une modification importante du trafic provenant d'AdWords. Par exemple, vous recevrez peut-être une alerte si le CTR de l'une de vos campagnes accuse une baisse très prononcée ou si le chiffre d'affaires de l'une des vos URL de destination a considérablement chuté par rapport à la semaine précédente.

    Des alertes personnalisées sont créées lorsque le trafic atteint un seuil que vous avez précisé. Par exemple, vous pouvez définir la création d'une alerte personnalisée lorsque le trafic provenant de Paris baisse de plus de 20 %. Vous pouvez choisir de recevoir une notification par e-mail ou SMS lorsque vous créez une alerte personnalisée. Vous serez ainsi prévenu lorsque l'événement se produit, même si vous ne vérifiez pas vos rapports. </li>

  • Solutions technologiques

    Le choix d’une solution de mesure est très important, d’autant plus que le nombre d’outils disponibles est varié. Il faut toutefois que ce choix soit lié à la réalité mesurée. Plusieurs sources et études permettent d’ailleurs de faire le bilan des meilleures plateformes de Web analytique actuellement disponibles sur les marchés en pleine mutation tout en mettant en lumière les points forts de chacunes et les évolutions attendues.

    Ainsi, de ce grand nombre de services, celui qui devrait être sélectionné dépendra de ses besoins de même que ses moyens financiers.

    A

    B

    Comme on peut le voir dans ses chiffres d’octobre 2011, parmi les différents services, Google Analytics domine et est réellement le « leader » du marché, loin devant leur « challenger » Adobe Digital Marketing Suite, et encore plus des différents autres services comme celui de IBM, qui eux ciblent des niches (par exemple IBM l’offre dans le cadre de ses gammes de solutions en technologies de l’information très étendues). Analysons donc rapidement le leader du marché.



    Google Analytics

    Google Analytics offre depuis 2005 leur service gratuit, et depuis 2011 Google Analytics Premium, cible les plus grandes entreprises en leur offrant un service de formation du personnel, d’aide et de service à la clientèle, de même qu’un service d’analytique plus puissant, permettant d’examiner en détail des milliards de visites par mois d’après des variables personnalisables.

    Google Analytics est venu à dominer le marché bien qu’il ne soit pas le service le plus fort techniquement (tel que vu dans l’étude de Forrester Wave, qui donne la meilleure note à Adobe). Comment? En rendant leur service extrêmement facile d’utilisation, rapide, gratuit, simplifié et avec tous ces outils à portée de main. En somme, même s’il n’est pas le « meilleur » techniquement, c’est sa simplicité et son design optimisé qui fait de celui-ci le leader du marché. Ainsi, on peut voir que de répondre aux besoins des clients est ce qui est le plus important dans le marché B2B. 

    C












    Impact sur l'entreprise du web analytique

    IMPACT SUR L'ENTREPRISE DE WEB ANALYTIQUE

    Bien qu’à première vue l’analyse web permette d’améliorer le site web, une bonne analyse aura un impact sur plusieurs autres aspects de stratégie marketing et de communication de l’entreprise (Clifton P. 17)

    Le graphique montre bien les aspects de l’entreprise qui seront touchés par l’analytique web tel que :

    Le web analytique et la compétition

    L’analytique web permet aussi de suivre l’efficacité de ses concurrents (Kaushik P. 10). Elle permet de suivre leurs visiteurs uniques par mois. L’analyse de la compétition [vi] permet aussi de savoir qui sont nos plus grands compétiteurs en terme de trafic Web, et permettre aussi un « ranking » relatif. Voici un exemple d’analyse de base pour le site www.cancer.org à partir du site www.compete.com.

    Les outils d’analyse de la compétition (off-site) sont moins complets que les in-sites mais, elles permettent tout de même un accès à de l’information sur le trafic de base d’un site quelconque de façon rapide et simple.


    Média sociaux et web analytique

    Depuis quelques années, l’analytique s’est rapidement rependu sur les sites de réseau social. Pour certaines entreprises ou certaines campagnes, les réseaux sociaux sont aussi importants que le site web régulier. Avec l’importante croissance des médias sociaux tels que Twitter et Facebook, il devient important de mettre en perspective l’importance du web analytique sous 2 volets :

    1-     Mesurer l’impact des médias sociaux sur le trafic dirigé sur le site de l’entreprise [viii]

    2-     Analyser les médias sociaux eux-mêmes (ex. : comment performe Linkedin ou Facebook) [iv]

    Les

    Impact source sur site

    Impact- Source du traffic

    plateformes d'analyse web offrent plusieurs outils qui permettent de mieux comprendre les effets des médias sociaux sur la stratégie web [x]. Un des objectifs communs est de connaître d’où provient le trafic (quelle source [xi] et quel volume). À partir de la source, l’analyse nous permettra de générer des rapports spécifiques sur l’ensemble de pratiquement toutes les « métriques » désirées (Ex. quelle page visité, durée de la visite), mais segmenté en fonction du média social source.

    Ultimement, cette information permettra de connaître les impacts sur les objectifs attendus (conversion rate [xii]) tel que vendre un produit. Il est fort possible que la « conversion rate » soit différente en fonction que la source soit Facebook ou Linkedin.

    La troisième composante qui peut être analysée est le partage d’information (sharing) à partir des divers médias sociaux [xiii]. Cette fonction permet de voir à partir de quel endroit le contenu est le plus susceptible d’être partagé et ultimement, générer de nouveaux adeptes ou visiteurs.

    En fonction des objectifs, ces trois possibilités d’analyse permettront aux entreprises de mieux cibler dans lesquels des médias sociaux elles investiront temps et argent afin d’avoir le retour sur investissement (ROI) le plus élevé possible.


    Facebook

    Insight

    Exemple tableau de bord "INSIGHT" de Facebook

    Facebook offre Facebook Insights [xiv] . Insight permet, lorsque la page possède plus de 30 « Likes », d’obtenir une multitude d’informations démographique et comportementale sur la population qui suit la page.

    L’outil d’analyse de Facebook vous permettra entre autres de suivre des facteurs comme [xv] :


    Pinterest

    Pinterest est un réseau social qui est fondé essentiellement sur le partage d’images. Tout comme la plupart des réseaux sociaux, Pinterest offre un outil d’analytique qui mesure une multitude de métriques http://business.pinterest.com/analytics/. Une des particularités de ce média est le temps que les utilisateurs y passent. 48,7 millions d’utilisateurs passent plus d’une heure à consulter des collections d’images selon leurs centres d’intérêts.

    Pinterest n’est pas nécessairement adapté pour tous les types d’entreprises. Celles qui ont comme cible les femmes de 18 à 35 ans et qui oeuvrent dans certains secteurs clés dont la décoration, les vêtements et accessoires, la cuisine et les voyages, doivent considérer Pinterest dans leur stratégie marketing.  [1]<

    Pinterest est une excellente source de trafic pour un site web d’entreprise. La source numéro un de trafic demeure le moteur de recherche Google. Facebook est le réseau social qui génère le plus de trafic alors que Pinterest aurait rejoint Twitter. Comme l’indique cette infographie publiée par Shopify, les consommateurs qui ont été référés par Pinterest seraient 10 % plus enclins à acheter que ceux qui ont passé par un autre réseau social. De plus, leur achat moyen est d’une valeur de 80 $, ce qui représente le double de ceux provenant de Facebook.

    LinkedIn

    Le réseau social professionnel LinkedIn permet la création non seulement d’une page personnelle mais donne l’opportunité aux organisations de créer une page entreprise. Cette dernière donne accès aux données permet d’analyser les statistiques de chaque publication (auditoire, impressions, clicks, interactions, nombre d’abonnés supplémentaires et l’engagement), le nombre d’abonnés, l’engagement et les données démographiques.

    Des données peuvent aussi être disponibles lorsqu’une organisation


    Avenir de l’analytique Web

    AVENIR DE L'ANALYTIQUE WEB

    L’analytique Web est porté à être de plus en plus important pour assurer le succès d’une entreprise, vu que la plupart des sites Web sont déjà de plus en plus optimisés. Les jours où les liens sur les sites Web sont placés au hasard comme dans les années 90 sont terminés depuis longtemps.

    De plus, l’utilisation de l’analytique est portée à être utilisée pour faire beaucoup plus que simplement optimiser un site Web. La navigation Internet sur appareil mobile étant en pleine expansion, l’analyse de la navigation sur un site par les personnes utilisant ce genre d’appareil est crucial. Car le bon site Internet de demain devra être facile d’utilisation, non seulement pour les utilisateurs sur un ordinateur, mais également pour ceux qui utilisent un téléphone intelligent, une tablette, ou même une console de jeu X-BOX 360 ou une console de jeu portable 3DS. Dans les prochaines années, l’analytique web va continuer de connaître un essor important [xvii] grâce à l’avènement du « cloud computing », des architectures orientées service (SOA), l’émergence des services de logiciel (SaaS) ou service d’infrastructure (IaaS) ou des « plateformes à service » (PaaS). La croissance de l'analyse web est directement liée à l’utilisation accrue des ressources virtuelles. Comme nous nous dirigeons à grande vitesse dans un monde technologique ubiquitaire, les outils d’analyse web nous permettront de mieux comprendre les besoins des usagers (consommateurs) et ainsi développer des applications plus performantes.


    Vincent Métivier, Michaël Bisson, Isabelle Rouleau, Simon Labrie et Sébastien Ayotte

    Révision: Stéphane Rochon et Emmanuelle Dubois

    Révision 2015 : Philippe Caron

    Meilleures pratiques et données

    Meilleures pratiques et données.

    Nous joignons ici-bas la liste de plusieurs sites web pertinents afin de mieux comprendre les opportunités que le Web analytique peut offrir aux entreprises afin de maximiser le retour sur l’investissement de leurs stratégies web. Bien qu’il y  ait plusieurs bonnes pratiques en voici 3 qui méritent une attention particulière pour les entreprises qui débutent. Voici donc les  3 « meilleures pratiques ».

    Ne pas négliger le web analytique de base.  Encore plusieurs entreprises n’utilisent pas l’analytique. On ne peut plus se permettre de ne pas suivre les internautes sur notre site web. L’analytique web est la version 2013 du l’analyse du  comportement du consommateur.  

    Google analytique, un incontournable pour débuter.  Bien que plusieurs autres logiciels offrent des services plus pointus que Google Analytique (GA), la version de base de GA est simple, peu couteuse, efficace et facile à comprendre. Elle permet donc aux plus petites entreprises sans ressources spécialiser de bien commencer à fin ce comprendre les rouages et avantages de l’analytique.

    Mettre une emphase particulière sur l’analyse FACEBOOK  (Insight) . Pour plusieurs entreprises en 2013, la page FACEBOOK devient plus importante que le site régulier. Il est donc incontournable de bien comprendre le comportement de l’internaute sur FACEBOOK

    http://www.google.com/analytics/index.html

    https://docs.google.com/viewer?a=v&pid=sites&srcid=ZGVmYXVsdGRvbWFpbnxjb3Vyc2RlcmVmZXJlbmNlbWVudHNlb3xneDozZmNjN2RlNzE4NmRkOWIy

    http://www.kaushik.net/avinash/leverage-web-analytics-custom-alerts/

    http://www.lunametrics.com/blog/2012/09/24/55-google-analytics-custom-alerts-check-engine-light-data/

    ww.compete.com

    http://www.google.com/analytics/features/social.html

    http://www.google.com/analytics/features/social-sources.html

    http://www.google.com/analytics/features/social-conversions.html

    http://www.google.com/analytics/features/social-sharing.html

    http://www.simonwhatley.co.uk/qualitative-social-media-monitoring-tools-sentiment-monitoring

    https://www.facebook.com/help/search/?q=insights

    http://www.webanalytics-conseil.com/webanalytics/kpi-pour-mesurer-fan-page-facebook.html

    http://www.definitions-webmarketing.com/Definition-Taux-d-engagement-Facebook

    Sources académiquesModifier

    </li>

  • Kaushik, Avinash,  Web analytics 2.0,  Eyrolles (2011). - Dans cet ouvrage l’auteur démontre comment faire de l’analyse multi canal. Il donne aussi une bonne analyse des indicateurs clés de succès (KPI) que nous devons suivre afin d’atteindre les objectifs commerciaux d’un site web. Bien qu’écrite en 2011, une section complète touche les stratégies reliées aux médias sociaux.

    </li>

  • Kaushik, Avinash,  Web analytics an hour a day,  (2007). - Datant de 2007, cet ouvrage est néanmoins un incontournable pour le volet stratégique du Web Analytics: méthodologies, optimisaiton de la structure organsationnelle, grands concepts clés, etc.

    </li>

  • Clifton, Brian, Advance web metrics with google analytics – Third Edition, SYBEX ( 2012) - Cet ouvrage couvre le fonctionnement de Google analytique de fond en comble.  La grande majorité des fonctionnalités y sont décrites de façon simple avec l’aide de cas réel. Comme il est facile de se perdre dans la grande quantité d’information que Google donne. Une section démontre au lecteur comment développer ses propres rapports pertinents à son entreprise

    </li>

  • Sanders, Rob, 42 Rules for Applying Google Analytics,Super Star Press 2012  -   Sanders dans ce court livre nous donne 42 stratégies simples, mais précise sur l’optimisation des outils d’analyse de Google Analytique. Une attention particulière est portée à la capacité de « conversion » du site. Permettant ici d’évaluer les impacts du site sur les ventes ou autres objectifs (ex. service à la clientèle, FAQ) de la compagnie.

    </li>

  • Best D., and Bruce J., and Dowson S., and Love O. and McGrath L., Web-Based Visual Analytics for Social Media,  Association for the Advancement of Artificial Intelligence (www.aaai.org). (2012), - Cet article touche l’importance d’inclure les médias sociaux (Twitter, Facebook, ect) ainsi que les blogues dans l’analyse analytique. L’analyse de médias sociaux permet une compréhension plus « soft/ qualitative » de l’opinion et des sentiments des internautes face à la marque.

    </li>

  • Cutroni, Justin, Google Anlytics - Understanding visitor behavior. O'Reilly Media; Second Edition edition. 2011. Juston Cutroni est une figure très connue dans le monde du Web Analytics. Digital evangelist chez Google, il est conférencier, professeur et analyste reconnu par ses pairs. Cet ouvrage incontournable lorsqu'il est quesiton de Google Anlytics s'intéresse à l'analyse des comportements des visiteurs sur les sites Web. 

    </li>

  • Chen, H. et Chiang, R., et  Srorey, V. MIS Quarterly 'Vol. 36 No. 4/December 2012, - Cet article élabore sur la pénétration de marché de l’analytique comme tendance web forte dans les grandes entreprises (+100M$). De plus, on explique les difficultés et solutions  d’analyse des données lorsque la quantité d’informations potentielles est trop grande.

    Suggestions d'amélioration du WIKI Web AnalyticsModifier

    Quelques suggestions pour les prochaines équipes qui travailleront sur ce wiki:

    </li>

  • Instagram , Pinterest,  Linkedin, et  Twitter: Comment l’analytique de ces médias sociaux peut impacter les résultats de «Ecommerce » attendu.

    </li>

  • L'importance d'instaurer une culture de l'analytique en entreprise

    </li>

  • Les rapports de comportement

    </li>

  • Les rapports en temps réel

    </li>

  • Les cours et certifications dans le monde du Web analytics

    </li>

  • Les événements dans le Web Analytics

    </li>

  • Les indicateurs de performance et le Web analytics

    </li>

  • Conversions et campagnes

    </li>

  • Création de rapports personnalisés

    </li>

  • Les modèles d'attribution

    </li>

  • Filtres avancés

    </li>

  • Notes et référencesModifier

    </li>

  • [1] The Official DAA Definition of Web Analytics, Digital Analytics Association

    [2] Définition du cours MRK-6005 Analytiques Web, Formation à distance Université Laval

    [3] Web Analytics Definitions, 16 août 2007, Web Analytics Association

    [4] KAUSHIK Avinash, Rethink Web Analytics: Introducing Web Analytics 2.0, 19 septembre 2007, Occam’s Razor

    [5] HAMEL Stéphane, Stéphane Hamel - immeria::an immersion in web analytics

    [6] Sondage Web analytics Most Popular In-House Digital Marketing Area, 8 décembre 2011, MarketingCharts

    [7] Whitepaper The Impact of Cookie Deletion on Site-Server and Ad-Server Metrics in Australia: An Empirical comScore Study, 3 février 2011, comScore

    [8] Internet et les données à caractère personnel: traitement, enjeux et gouvernance», 20 septembre 2011, sic_00619021, version 1 - 20 Sep 2011

    [9] KAUSHIK Avinash, Web Analytics 101 : Definition : Goals,Metrics,KpIs, Dimensions,Targets, 19 avril 2010, Occam’s Razor

    [10] KAUSHIK Avinash, Best Web Metrics / KPIs for a Small, Medium or Large Sized Business, 12 décembre 2011, Occam’s Razor

    [11] PETERSON T. Eric, La Bible des Indicateurs de Performance

    [12] MURDOUGH C., Social Media Measurement : It’s not impossible , Journal of interactive Advertising, Vol 10, no.1. ISSN : 1525-2019

    [13] KAUSHIK Avinash, Best Social Media Metrics: Conversation, Amplification, Applause, Economic Value , 10 octobre 2011, Occam’s Razor

    [14] BRUYÈRE Sébastien, OECHSEL Vincent et QUONIAM Luc, Mesure et analyse des Médias Sociaux au service des entreprises : Le Social Média Analytics pour améliorer la prédiction des comportements des consommateurs potentiels souscrivant à des offres promotionnelles, décembre 2011, Médias 11 Université Paul Cézanne

    [15] HAMEL Stéphane The math behind web analytics , 14 août 2011, Stéphane Hamel - immeria::an immersion in web analytics

    [16] Maurice Largeron, Analyse des actions visiteurs avec Google analytics, 1 février 2012, blog de Maurice Largeron

    [17] MOBASHER Bamshad, COOLEY Robert and SRIVASTAVA Jaideep - Automatic Personalization Based on Web Usage Mining

    [18] Vidéo Marketing Metrics Management at eBay , 2010, Optimization Summit, Washington

    [19] Browser Information : Statistics are important for web developers , w3schools.com

    [20] Heinonen, K., Optimizing sales of online shopping cart within the digital custom'er life cycle , janvier 2010

    [21] WORK Sean, How Loading Time Affects Your Bottom Line, KissMetrics

    [22] ANDRIEU Olivier, Stats Google Analytics : 28% du trafic sur un site web vient en moyenne des moteurs de recherche, 10 juillet 2011, Abondance Actualité

    [23] BOARQUEIRO-VERDUN Sandrine, Installer un outil de Web analytique, Solutions&Logiciels

    [24] STANHOPE John, The Forrester Wave™: WebvAnalytics, Q4 2011, 26 octobre 2011, Forrester Research

    [25] Usage statistics and market share of Yahoo! Web Analytics for websites, w3Techs

    [26] Ranking of best web analytics, avril 2012, TopSEO’s

    [27] 2012 Web Analytics Product Comparisons, TopTenREVIEWS

    [27] Coremetrics 2010, TopTenREVIEWS

    [27] BRIGHT Doug, E-Commerce Web Analytics Market Share (January 2010) , 25 janvier 2012, p.3, isotobe.com

    [27] HAMEL Stéphane, Web Analytics Vendors Market Share: Google Analytics ahead of the game, 18 octobre 2011, CardinalPATH

    [28] CALLIES Sophie, BtoB: intégrez Web Analytics et Lead Gen, 20 mai 2011, SO’xperts

    [29] MARTELL Dan. (2011) Social Media monitoring tools, 22 avril 2011, Flowtown

    [30] DRAGOS Sanda-Maria Why Google Analytics cannot be used for educational web content , Next Generation Web Services Practices (NWeSP), 2011 7th International Conference on, vol., no., pp.113-118, 19-21 Oct. 2011

    [31] L'avenir de l'analytique Web passera par la traque de votre curseur , 26 mai 2011, WebActus.net

    [32] BRUYÈRE, Sébastien L’Intelligence Compétitive 2.0 pour le pilotage des projets e-Marketing, octobre 2010. Université du Sud Toulon-Var. Doctorat en sciences de l’Information et de la Communication

    [33] (en) BATRA Jyoti, Web Intelligence - A Powerful Tool for Industrial Web Query, 7 novembre 2009

    [34] PETERSON T. Eric Competing on web analytics, Journal of Direct, Data and Digital Marketing Practice (2009) 10, 214–222. doi:10.1057/dddmp.2008.38

    http://www.cardinalpath.com/web-analytics-vendors-market-share/

    http://www.freeseosemtraining.com/blog/what-is-web-analytics.htm

    http://wiki.filezilla-project.org/Logs

    http://www.google.com/analytics/premium/index.html

    http://www.definitions-webmarketing.com/Definition-Page-vue

    http://www.definitions-webmarketing.com/Definition-Visiteur-unique

    http://sbinfocanada.about.com/od/marketing/g/internetmarket.htm

    http://c.ymcdn.com/sites/www.webanalyticsassociation.org/resource/resmgr/PDF_standards/WebAnalyticsDefinitionsVol1.pdf

    http://webdesign.about.com/od/loganalysis/g/bldefentrypage.htm

    http://www.zeitoun.net/articles/duree-visite/start

    http://www.webopedia.com/TERM/C/click_through.html

    http://en.wikipedia.org/wiki/Web_1.0

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Web_3.0

    http://en.wikipedia.org/wiki/Peer-to-peer

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Blog

    http://en.wikipedia.org/wiki/Email

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Téléphonie_mobile

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Short_Message_Service

    http://en.wikipedia.org/wiki/Tracking

    http://en.wikipedia.org/wiki/Smartphone

    http://en.wikipedia.org/wiki/Www

    http://en.wikipedia.org/wiki/Search_engine_marketing

    http://en.wikipedia.org/wiki/Click_through_rate

    http://en.wikipedia.org/wiki/Conversion_rate

    http://en.wikipedia.org/wiki/Key_performance_indicator

    http://en.wikipedia.org/wiki/Javascript

    http://en.wikipedia.org/wiki/Page_tag

    http://en.wikipedia.org/wiki/Server_log

    http://en.wikipedia.org/wiki/HTTP_cookie

    http://en.wikipedia.org/wiki/Hit_(Internet)

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Session_(informatique)

    http://en.wikipedia.org/wiki/Landing_page

    http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rencement

    http://en.wikipedia.org/wiki/Click-through_rate

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Co%C3%BBt_par_clic

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Co%C3%BBt_par_action

    http://en.wikipedia.org/wiki/Cost_per_Lead

    RÉFÉRENCE AJOUT AVRIL 2015

    [i] Kaushik, Avinash,  Web analytics 2.0,  Eyrolles (2011). Page 8

    [ii] Clifton, Brian, Advance web metrics with google analytics – Third Edition, SYBEX ( 2012), Page 8

    [iii] http://www.google.com/analytics/index.html

    [iv] https://docs.google.com/viewer?a=v&pid=sites&srcid=ZGVmYXVsdGRvbWFpbnxjb3Vyc2RlcmVmZXJlbmNlbWVudHNlb3xneDozZmNjN2RlNzE4NmRkOWIy

    [v] http://www.kaushik.net/avinash/leverage-web-analytics-custom-alerts/

    [vi] http://www.lunametrics.com/blog/2012/09/24/55-google-analytics-custom-alerts-check-engine-light-data/

    [vii] www.compete.com

    [viii] Sanders, Rob, 42 Rules for Applying Google Analytics,Super Star Press 2012, p.60

    [ix] Best D., and Bruce J., and Dowson S., and Love O. and McGrath L.,, Web-Based Visual Analytics for Social Media,  Association for the Advancement of Artificial Intelligence (www.aaai.org). (2012), p.2

    [x] http://www.google.com/analytics/features/social.html

    [xi] http://www.google.com/analytics/features/social-sources.html

    [xii] http://www.google.com/analytics/features/social-conversions.html

    [xii] http://www.google.com/analytics/features/social-sharing.html

    [xiii] http://www.simonwhatley.co.uk/qualitative-social-media-monitoring-tools-sentiment-monitoring

    [xiv] https://www.facebook.com/help/search/?q=insights

    [xv] http://www.webanalytics-conseil.com/webanalytics/kpi-pour-mesurer-fan-page-facebook.html

    [xvi] http://www.definitions-webmarketing.com/Definition-Taux-d-engagement-Facebook

    [xvii] http://blog.immeria.net/2013/06/the-ultimate-list-of-lists-for-digital.html 

    [xviii] http://online-behavior.com/analytics/demographic-segmentation

    </li>

  • [xviii] http://online-behavior.com/analytics/universal </li>
  • [xviv] http://www.optimizesmart.com/beginners-guide-to-universal-analytics-creating-custom-dimensions-metrics/ </li>
  • [xx] http://cutroni.com/blog/ </li>
  • Références ajout hiver 2014

    http://www.dsis.com.au/Library/Articles/tabid/72/articleType/ArticleView/articleId/228/Goals--a-solid-foundation-for-a-great-website.aspx

    </li>

  • http://web.unimelb.edu.au/__data/assets/pdf_file/0019/83080/a12-site-goals.pdf


    </li>


    Erreur de référence : Des balises <ref> existent, mais aucune balise <references/> n’a été trouvée.
  • Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .